Traitement du stress au travail

La posture du psychologue


Usuellement, le salarié s’adressant au psychologue va parler de stress, d’angoisse, de conflit au travail, d’accident, de manque de reconnaissance, de souffrance physique, de perte de sommeil, ...

 

Le psychologue spécialisé dans la clinique du travail se penche initialement sur le fonctionnement de l’individu, des groupes et des institutions sur le plan psychodynamique et psychosocial dont il observe les dysfonctionnements et en permet ainsi une correction. Le psychologue ne peut en aucun cas poser un diagnostic médical. Ce diagnostic est sous la responsabilité du médecin (psychiatre notamment).


Le psychologue clinicien et le psychologue du travail vont donc intervenir tous les deux sur la dimension psychosociale de la souffrance au travail. Le psychosocial comme son nom l’indique est une dimension double intégrant  la psychodynamique psychique et la dimension sociale, relationnelle, institutionnelle, culturelle.


En thérapie / coaching

Bien qu’on ne puisse pas toujours avoir les moyens de faire évoluer l’entreprise elle-même ou l’organisation du travail imposée par la société, l’employé peut garder son libre-arbitre sur sa relation au travail. Il conserve un périmètre de liberté et de choix possible pour orienter sa vie professionnelle et/ou personnelle. C’est sur ce périmètre que le salarié va être amené à réfléchir et à ‘’panser’’.

Travail et clinique du travail

Le travail est compris comme une activité, rémunérée ou non, visant à la subsistance de la communauté, que ce soit de la société ou plus simplement de la famille. Le travail comporte des tâches créatives et productives. Ce que l’on nomme terrain est représenté par le lieu de l’activité de travail de l’individu. Il peut être une entreprise, une association, une institution publique mais aussi le foyer.

 

Plus spécifiquement, la clinique du travail est utilisée dans l’organisation du travail, la gestion du stress, la communication, l’accompagnement de projet, le management notamment. Elle peut parfois mettre en place une cellule de réflexion sur la souffrance au travail au sein de l'entreprise ou en dehors. Elle peut aboutir à une véritable analyse institutionnelle en cas de crise nécessitant une refonte complète de l’organisation du travail sur la base d’une réflexion participative de chaque corps de métier (répartition des tâches, fiches métiers, restructuration et réorganisation des équipes, élaboration d’un projet institutionnel).

Cette approche est néanmoins difficilement acceptée par la culture d’entreprise actuelle. C’est pourquoi c’est le psychologue du travail, s’il existe, du service de médecine du travail affilié à l’entreprise qui est amené ponctuellement à faire ce type d’intervention sous forme de soutien psychologique de très court terme auprès des salariés (3 entretiens par salariés maximum) ou de médiation en cas de conflits et de soutien à la réflexion des cadres dans leur management.

Les contacts

Le service de médecine du travail propre à chaque entreprise : certains services proposent quelques consultations avec un psychologue du travail.

Le médecin traitant qui pourra entendre la situation dans laquelle vous êtes et vous orienter au besoin vers un spécialiste.

Le psychologue clinicien, dont les outils seront différents et en fonction de son approche théorique.

Le psychiatre en cas de symptômes nécessitant un suivi médical avec traitement médicamenteux.

Bienvenue aux  clients & patients de l'IPC

Vous fréquentez l'Institut,

cette page  vous est dédiée.

L'Institut

Nos prestations

Nos enregistrements

Notre documentation


Photos : CC Wilfrid Bentabou, Remerciements à Pixabay, pexel.com, Fotolia, Unplash.