L'entrée dans la vie contemplative

Au travail comme à la maison

Préserver sa santé tout en ayant une activité professionnelle est le défi de notre société actuelle.

 

Le bien-être au travail et à la maison dépendra, d'une part, de l'adéquation entre ses besoins et son éthique personnelle et, d'autre part, de l'environnement social et professionnel au sens large .


Cette adéquation n'est jamais parfaite. Notre degré de tolérance est un critère important à prendre en compte . Cette tolérance est fortement corrélée à notre santé physique, émotionnelle et mentale.

 

Améliorer ses conditions de vie, son rapport à l'activité et structurer un projet personnel ou professionnel passent par la définition de ses besoins, de ses attentes, de ses compétences et des opportunités sur le terrain. Cette réflexion nécessite parfois de passer en revue son parcours pour mieux connaître ses points de forces, de fragilités, ses valeurs et son éthique personnelle.

Outre cette réflexion de fond, notre hygiène de vie globale est à prendre en compte.

Les pratiques visant au calme mental et à l'ouverture empathique permettent de développer une attitude de tolérance, de bienveillance, tout autant que la lucidité et l'efficacité générale. L'esprit clair, le travailleur perçoit mieux son environnement, la tâche à exécuter, l'enchaînement des actions à mener. Son geste est plus sûr et plus sécure. L'esprit clair, il sera également plus réceptif, plus à l'écoute et saura mieux s'adapter à son environnement et aux situations imprévues. L'esprit clair permet la créativité tout autant que la synchronicité. Parmi ces pratiques : la méditation Pleine Présence.

 



Photos : CC Wilfrid Bentabou, Pixabay, Freepik.