Engagement déontologique des facilitateurs, des Assistants et des praticiens de la pleine présence dans sa méthode aom

 

30 juillet 2019

Ratifié en Assemblée plénière à Arvillard en août 2019


Preambule

Les facilitateurs accrédités (membres actifs) et en formation (membres adhérents) ainsi que les praticiens sont des ambassadeurs de la méthode AOM et de l’association Institut AOM. A ce titre, ils ont la motivation de mettre leurs compétences au service d’une transmission de qualité, étant entendu qu’il ne s’agit pas de faire son autopromotion en utilisant l’AOM mais de communiquer et transmettre la Mindfulness selon la méthode AOM, avec son logo, son enracinement, ses modalités. Ils transmettent une Mindfulness de 2ème génération tel un art de vivre et une voie de réalisation.

    

Une attitude générale qui permet d’être crédible pour créer les conditions propices à la transmission ainsi qu’à la découverte par le public de l’expérience naturelle de pleine présence.

Pour ce faire elle s’appuie :

    

        Sur une pratique personnelle et régulière de la pleine présence,

        Sur une filiation dont les sources et le fondateur sont cités explicitement,

        Sur une attitude de bonne communication, de manière inspirante et qui mentionne son rattachement, son appréciation et sa gratitude, hors superlatifs ni compétition, sachant présenter les mérites de la méthode et de la transmission reçues,

        Sur une attitude de disponibilité offerte à tous durant les activités que le facilitateur conduit au nom de l’AOM,

        Sur une attitude exemplaire, dans la sobriété et la stabilité de l’esprit, de la parole et du corps, que de la  tenue vestimentaire et l’hygiène, du comportement durant et hors sessions guidées,… de sorte à ne pas devenir source de distraction pour le public,

        Sur la connaissance de ses limites afin de transmettre avec l’esprit du débutant.  L’on aborde la pratique d’une façon neuve et simple, sans croire que l’on sait et en s’abstenant d’une attitude de spécialiste, qui sait, interprète, classifie, lit beaucoup…

        Sur une volonté de « servir plutôt que se servir »,

        Sur un savoir-faire qui décrit la méthode :

a.       Par son origine,

b.      Par sa transmission,

c.       Par sa filiation,

d.      Par l’expérience de ceux qui la transmettent,

e.       Par le sérieux de la formation,

f.        Par l’éthique

       Accepter que des difficultés et conflits puissent surgir et avoir la volonté d’œuvrer à les résoudre. Pour cela, trouver les ressources et aides nécessaires pour (r)établir un dialogue, être capable de démontrer que l’on incarne une volonté de rechercher l’ouverture, l’empathie et l’attention la connexion et une intention manifeste de résoudre les difficultés et conflits.

 

Principes

L’Association Altruistic Open Mindfulness considère que la transmission des protocoles d’entraînement à la "pleine présence" ne peut être effectuée que dans le cadre de formations, de transmission et de modalités d’organisation précises.

L’Association assure la transmission des protocoles "pleine présence" OMT et AMT par le moyen de formations qu’il délivre par l’intermédiaire de facilitateurs et d’assistants et de praticiens, membres du réseau, et/ou d’organismes conventionnés.

La formation des facilitateurs et l’enseignement par les personnes habilitées supposent une acceptation préalable du présent engagement déontologique et de la  Charte de l’AOM et un respect scrupuleux de ces derniers.

 

Contenu de la formation

La formation des facilitateurs à la "pleine présence" méthode AOM et AMT, (assistants, facilitateurs praticiens) comprend :

       Une pratique personnelle régulière quotidienne validée par un superviseur reconnu par l’Association

       La participation à titre personnel à l’ensemble de la formation personnelle de base

       Des enseignements théoriques, méthodologiques et techniques dispensés sous forme de séminaires, de retraites…

 

Engagement éthique des Assistants, facilitateurs et praticiens

Les pratiques de la Mindfulness, pleine conscience - pleine présence, structurées dans la méthode d’entraînement à la pleine présence, désignée par son acronyme anglais « OMT et AMT», proposent une approche universelle de la méditation mettant l’accent sur l’expérience humaine dans sa dimension naturelle dénuée de toutes références culturelles ou confessionnelles ou idéologiques. Son fondement philosophique est humaniste intégral, non confessionnel. Elle ne repose sur aucun dogme ou argument d’autorité.

 

 

LE FACILITATEUR,  L’ASSISTANT S’ENGAGE

 

Article 1 : Approche humaniste et non confessionnelle

Les facilitateurs, assistants et praticiens s’engagent à conduire les conférences et les cycles de formation qui leur sont confiés dans un cadre non confessionnel et non religieux, sans parti pris vis à vis des opinions et croyances des participants.

 

Article 2 : Des enseignants de qualité

Ils s’engagent à rester, quelle que soit leur formation d’origine, son expérience et ses mérites, dans une approche de pratiquant à pratiquant, expérientielle, c'est à dire facilitant le cheminement du groupe et des personnes, à partir de l’expérience vécue en commun, sans imposer un « savoir ».

Le facilitateur, l’assistant et le praticien s’engagent à développer des relations saines et cordiales avec les participants, et leur responsabilité première est d’agir de telle sorte qu'ils ne causeront aux participants aucun tort, a fortiori intentionnel ou délibéré.

Par conséquent

       Ils s’abstiendront de toute exploitation, séduction ou ascendance (entre autres pour les questions financières, affectives et sexuelles, gouroutisation,…)

       Ils ne maintiendront pas de relation de formation lorsque ces dernières pourraient être compromises par d'autres activités ou relations entre le facilitateur et le participant,

       En établissant une relation de formation avec un participant, c’est à l’assistant, au facilitateur ou au praticien qu’incombe la responsabilité de fournir un environnement adéquat, de  spécifier la nature du secret observé et de fournir une sécurité physique appropriée à la forme d'activité concernée,

       Si l’assistant, le facilitateur ou le praticien se rend compte que des problèmes médicaux ou psychologiques chez le participant pourraient compromettre son aptitude à poursuivre le cycle de formation, il doit mettre un terme de manière bienveillante ou s'assurer que le participant dispose de toutes les informations nécessaires lui permettant de décider s'il poursuit ou non,

       Dans les cas où il pourrait être nécessaire d’interrompre la relation de formation avec un participant, le facilitateur doit proposer une solution à cette fin de relation d'une façon qui ne nuira pas à ce participant,

       Certaines responsabilités de l’assistant, du facilitateur ou du praticien se poursuivent au-delà du terme du séminaire. Elles comprennent, entre autres, garder le secret comme convenu, éviter toute exploitation de la relation passée et fournir une assistance de suivi si nécessaire.

       Au cas où un assistant ou un facilitateur ou un praticien se sentirait en difficulté pour résoudre une situation, il est de sa responsabilité de faire appel aux conseils soit d’un autre facilitateur et/ou d’un des superviseurs et des responsables de l’AOM Network.

       Les facilitateurs et assistants se doivent d’accepter les obligations de supervision et d’intervision dans le cadre de leur formation initiale, de l’année de probation (1ère année d’accréditation) et tout au long de leur activité en tant que facilitateur accrédité.

       Les facilitateurs s’engagent à communiquer avec l’association AOM et en toute transparence tous les éléments ayant permis l’organisation d’une activité liée aux protocoles de l’AOM si l’association les lui demande.

       Les facilitateurs s’engagent à se former régulièrement, même s’ils sont déjà accrédités et notamment quand le conseil d’accréditation les y invite.

 

Article 3: Engagement de  pratique personnelle

La pratique personnelle est d’abord le temps de la formation initiale, elle continue pour tous et particulièrement pour chacun de ceux qui font le projet de devenir facilitateur des protocoles OMT et AMT.

Le facilitateur, l’assistant et le praticien s’engagent à poursuivre assidûment une pratique personnelle dans le cadre des liens tissés et dans leur rattachement. L’avis de leur superviseur sera demandé.

 

" Que vous soyez facilitateurs confirmés ou en formation, votre activité est précieuse pour les autres, elle est aussi précieuse pour vous comme un excellent moyen d’approfondir votre pratique en partageant son expérience et ses principes.

Le fait d’instruire est une pratique à part entière. Votre pratique de facilitateur a un triple bienfait: elle est bonne pour les autres, elle est bonne pour vous et bonne pour tous.

Quelles que soient les transmissions dans lesquelles vous pouvez déjà être engagés, les fondamentaux universels de la pleine présence ses protocoles OMT et AMT, sa méthode AOM, seront une révision, une découverte et une intégration. La présence ouverte et attentive est bonne au début, au milieu et à la fin ; elle constitue le cœur et le fond de la voie. »

Denys Rinpoché

 

Article 4 : Engagements d’organisation

Les activités relatives à la pleine présence selon les protocoles OMT et AMT sont organisées par des personnes et/ou des organisations conventionnées qui demandent, pour ce faire, au conseil de l’Association Institut AOM, la mise à disposition d’un facilitateur agissant selon les modalités de l’AOM.

Ils s’engagent à respecter les lois du pays où ils œuvrent. L’Association AOM décline toute responsabilité si tel n’était pas le cas.

L’Association AOM s'engage à proposer une assistance au facilitateur en cas de difficultés ponctuelles et à ne pas exiger de chaque enseignant plus de trois ateliers par an.

Le facilitateur, l’assistant ou le praticien s’engage à encadrer les cycles et sessions, et à transmettre scrupuleusement le protocole tant dans de fond que dans la forme (animations, facilitateur, assistant, praticien, présentation, terminologie, énoncés, pratiques...).

Il s'engage donc à ne rien ajouter, ni enlever au contenu des séances, à respecter l’enchaînement prévu des modules et leur contenu et à proposer ceux-ci exclusivement dans le contexte d'une session ou d'un cycle d’entraînement à la  "pleine présence " validés par l’Association AOM.

Il peut également proposer des souhaits de modifications ou de contextualisation qui seront étudiés et, le cas échéant, validés par l’Association AOM et la Fondation Shangpa, détentrice des droits.

 

Article 5 : Engagement concernant le matériel pédagogique

L’Association met à disposition de ses membres actifs les Protocoles OMT et AMT constituant le matériel pédagogique (documents en version papier, ou numérique, audio, vidéo...). Ce matériel est et reste la propriété intellectuelle, matérielle et immatérielle de la FONDATION SHANGPA qui a conféré un droit d’utilisation à l’Association.

Les facilitateurs, assistants et praticiens, membres actifs, s’engagent à n’utiliser ce matériel que dans le contexte d'une session telle que définie par l’Association. Le matériel pédagogique  pour  la conduite d'un cycle ou d'une session « pleine présence », selon la méthode OMT et AMT, n’est utilisable qu’à cette seule et unique fin. Ils peuvent reproduire et représenter les protocoles OMT et AMT ainsi que le logo et la marque dans le cadre exclusif de la conduite d’un cycle ou d’une session de formation dans le cadre de l’ASSOCIATION, et en dehors de tout usage à titre personnel ou cycle ou formation dispensé à titre personnel. Ils s’engagent à cesser toute utilisation de ces éléments dès lors qu’ils ne seront plus membres actifs.

En aucun cas, ils ne peuvent en faire un usage en nom propre ou pour leur usage personnel, ou modifier les protocoles le logo ou la marque en enlevant ou ajoutant des éléments.

Ils s’engagent à ne pas diffuser, distribuer, ou "transmettre"  un quelconque matériel, supports, écrits pédagogiques ainsi mis à leur disposition.

 

 

ENGAGEMENT DES FACILITATEURS

 

Article 6 : Suivi des conférences,  des cycles de formations et des cercles de pleine présence

L’Association a parmi ses missions, celle d'établir un bilan annuel global à partir des documents établis, recueillis au cours des activités conduites par les facilitateurs qu'il a référencés

Tous les documents établis doivent être transmis au secrétariat général de l’Association AOM dans un délai de 8 jours à la fin d’une activité, ce à quoi s’engagent les facilitateurs. Il s’agit des documents suivants :

 

        Feuilles d’émargement

        Bilan financier

        Feuille d’évaluations finale par les participants,

        Rapport du facilitateur ou du duo d’enseignants

        Liste des participants avec leurs coordonnées fournies par l’organisateur de la session,

        Le cas échéant le rapport de l’organisateur accueillant la session le cycle OMT ou AMT)

        Le cas échéant, le contrat de formation

        Etc…

 

Article 7 : Renouvellement des accréditations

L’accréditation est renouvelée chaque année sur la base du parcours complet de formation et du dossier complet.

Le facilitateur, l’assistant ou le praticien s’engagent à remettre chaque année un bilan complet comprenant le relevé de ses pratiques personnelles, de ses activités de formations suivies, de ses activités de transmission de la Mindfulness conduites et son auto-évaluation avec ses points forts et ses points de développement.

Il s’engage à accepter ponctuellement la présence d'un membre de la commission de suivi pour la préparation de la session, la conduite et le bilan de son animation ainsi que de faire parvenir des enregistrements vidéo de tout ou partie d'une séance. Les enregistrements vidéo faisant l’objet d’une information préalable et d’une autorisation auprès des participants.

Il s’engage à conduire, au moins une fois par an, un séminaire de la formation de base programmé organisé dans un centre agréé.

Pour le renouvellement de son accréditation, il s’engage à vivifier sa pratique personnelle par un temps de retraite individuelle d’au moins une semaine tous les ans, et  à maintenir ses compétences de transmission au niveau de qualité requis en participant aux activités de « réactivation pédagogique ». Un entretien annuel de renouvellement de l'accréditation est prévu également avec le superviseur agréé par l’Association.

 

Article 8 : Organisation et financement des sessions, des conférences et des cycles

L’Association et les structures conventionnées, font le choix de situer l'organisation du financement de leurs activités dans le schéma d'une économie altruiste, sociale et solidaire sans but lucratif. Chaque fois que cela est possible et en tenant compte des situations rencontrées,  les modalités de participation financière au processus de transmission et d'enseignement seront fondées sur la participation consciente, entendu que ces modalités intégreront la possibilité d’un versement minimum pour satisfaire à la pérennité des actions conduites.

Le principe général pour les membres de l’Association est que ils versent une partie de leur  commission de formateur comme redevance de marque et comme contribution au coût des projets de développement et travaux de l’Association dont ils bénéficient par leurs retombées (programmes, gestion du site web, du calendrier des activités sur celui-ci,  et de l’espace membres virtuel, archivage, orientation de publics potentiels vers les facilitateurs accrédités, accès et maintien de lieux d’échanges de la communauté des enseignants de la méthode AOM,…)

Tous les facilitateurs offrent conformément à la charte de l’AOM, 10 % de leur temps pour faire fonctionner le réseau, l’association, l’institut, la fondation. Ce service faisant partie intégrante de la formation et étant un élément déterminant de l’accréditation.

Dans le cadre de l’intervention au sein d’un institut de Pleine Présence AOM les sessions peuvent être tarifées à prix coûtant accompagné en France de la possibilité d’un don susceptible de faire l’objet d’une déduction fiscale. Pour la partie « offrande libre », les facilitateurs opèrent comme - avec un intérêt de 5% qui leur est ristourné par rapport aux résultats qu’ils obtiennent,

Pour ceux qui œuvrent dans un contexte professionnel, ils proposent un tarif libre dont ils reversent 10% dont une part sera reversée à la fondation Shangpa.

Si les revenus tirés de la transmission de l’AOM sont limités en raison de prestations dans des pays en développement ou d’autres activités bénévoles, il y a lieu de décrire ce type de contribution dans le rapport annuel pour que cela puisse être reconnu mutuellement.

Si pour une raison de cet ordre, l’enseignant choisit de ne pas contribuer financièrement à l’Association, il est tenu de signaler dans son rapport qu’il l’a fait en conscience en indiquant une contribution « zéro » pour que le secrétariat général de l’Association ne soit pas tenté de rappeler aimablement que la contribution n’a pas été versée.

Dans certaines circonstances, les facilitateurs, assistants et praticiens bénéficieront d’un défraiement qui sera précisé dans la convention d’intervention. 

 

Article 9 : Conduite des sessions

Après avis du facilitateur, de l’assistant ou praticien pressenti, celui-ci ne s'engage dans l'animation et la conduite d'une session d'enseignement à la "pleine présence" qu'après avoir ratifié la convention qui organise, sur tous les plans, la mise en place de la session concernée : lieu, dates, horaires, moyens techniques mis à disposition (tableau de papier, rétroprojecteur, etc.) ainsi que le montage financier et comptable et leurs règles de répartition. Cette convention, sera établie entre l’organisateur et l’Association.

 

Article 10 : Inscription et publication des accréditations

La liste des facilitateurs accrédités et des enseignants en formation est  mise en ligne sur le site de l’Association afin qu'elle soit consultable par tous.

Le facilitateur, l’assistant ou le praticien s’engage à donner son accord pour que son nom et sa photo y figure. Une liste des enseignants ayant cessé leur activité ou dont l’accréditation a été retirée est conservée au secrétariat général de l’Association.

 

Article 11 : Publicité et communication

La contribution à une relation claire et cohérente avec l’Association favorise la reconnaissance de la présence de la méthode AOM par ses protocoles OMT et AMTMD  dans la communauté internationale.

 

Sur tous leurs supports de communication, de diffusion ou matériel (documents, cartes de visite, signatures, brochures…), les facilitateurs, les assistants et les praticiens se présenteront explicitement comme membres de l’Association,  mentionneront le site et se présenteront comme « facilitateur accrédité, membre de  l’Association» ou « facilitateur en formation». 


Photos : CC Wilfrid Bentabou, Pixabay, Freepik.