La psychologie contemplative

Une approche intégrative

 

La "psychologie contemplative" est née dans les années 70 de la rencontre entre Chogyam Trungpa Rinpoché, un maître tibétain reconnu, et Edward Podvoll psychiatre et psychanalyste. A eux deux, ils ont su allier les fondements des enseignements du bouddhisme, vieux de plus de 2500 ans, aux techniques psychothérapeutiques occidentales. Cet alliage est très adapté à l’esprit des occidentaux, sa forme restant totalement laïque. L’approche est à la fois préventive, curative, intégrative et holistique.


Les effets psychothérapeutiques de la méditation sont régulièrement examinés par les sciences en neurologie et en psychiatrie notamment. Les professionnels utilisant la méditation pour traiter le stress et prévenir la dépression sont nombreux. Les plus connus sont John Kabat-zinn (professeur émérite de médecine américain) et Dr Christophe André (psychiatre français).

 

Divers lieux ressources existent dans le monde dont :

Université Naropa, Karuna France, Buddha University, Mind and Life Institut.

L'alliance entre psychologie et méditation

Elle permet de traiter la névrose dans tous ses aspects en deux axes qui s’interpénètrent :

  • La résolution des conflits psychiques et de la souffrance psychologique dans la vie quotidienne.
  • L’ouverture progressive à la Pleine Présence dans une expérience d’unité dans la dualité.

La psychologie contemplative et son approche thérapeutique s’adresse à toute personne qui souhaite se libérer des conflits et de la souffrance mais aussi à celles qui veulent entreprendre le chemin vers la santé fondamentale.

Les spécificités de l’approche

Durant les consultations, le patient va développer une observation des sensations corporelles, des pensées et des émotions qui le traversent par un regard doux et bienveillant, sans jugement. Il découvre progressivement comment il fonctionne à travers cette approche cognitive et comportementale. Puis il est invité à relâcher. Les techniques méditatives permettent à la fois la compréhension et la détente. L'objectif est d'apprendre à laisser l'observateur que nous sommes à se détendre dans un processus de désappropriation de l'expérience phénoménologique, à se désidentifier des sensations, à les voir comme un phénomène passager, à se laisser traverser sans se crisper. Le patient va ainsi développer plus d’ouverture, plus de vigilance ouverte et plus détente.

 

Le thérapeute reste dans une écoute bienveillante et sensible. Il accueille inconditionnellement tout ce qui se présente et guide en fonction, dans une relation de cœur à cœur, en utilisant différents exercices et méthodologies avec entre autre :

  •  « L’écoute profonde » et « l’échange compatissant »
  • La méditation avec différents supports (corps, souffle, pensées, environnement) ou sans support pour développer une présence attentive et ouverte.
  • L’apprivoisement des émotions et la libération de leur énergie.
  • Une pédagogie soutenant la compréhension du patient.

La thérapie

L'approche contemplative est intégrative. Elle rend possible l'intégration de différents outils occidentaux au sein de son approche. C'est dans cette perspective ouverte que nous proposons à l'IPC différents courants, tous humanistes et sensibles.

En savoir plus

La méditation

La méditation revêt différentes formes et s'adapte à toutes les sensibilités. A l'IPC, nous proposons en plus de la Pleine Attention et de la Pleine Ouverture, des pratiques dites "thérapeutiques".

La pratique peut être individuelle ou collective. Différents formats sont proposés à l'IPC : cercles hebdomadaires, apprentissages en 8 semaines, stages et retraites.

En savoir plus

Les notions

 Ils sont construits autour de 5 axes dans un cheminement progressif :

Les séminaires

Ils permettent à la fois d’adresser de manière intensive une ou plusieurs problématiques sur le plan thérapeutique mais aussi d’avoir une base de connaissance sur les fondements de cette approche.

En savoir plus



Photos : CC Wilfrid Bentabou, Pixabay, Freepik.